Améliorer l’isolation de sa maison : 7 points essentiels

ameliorer isolation maison

Vous souhaitez améliorer l’isolation d’une maison ancienne ou mal isolée mais vous ne savez pas comment vous y prendre…

Voici 7 points importants à considérer pour vos travaux :

1.     Isoler la toiture

Comme la chaleur a naturellement tendance à s’élever, le toit représente le premier lieu de déperdition énergétique, de l’ordre de 30%. Il est très important de bien isoler votre toiture, par exemple en utilisant de la laine de verre ou de la laine de roche entre les chevrons de votre charpente.

Sachez que si vous avez des combles ou un grenier, il est également important de les isoler. Une couche d’isolant posée à même le sol évitera de chauffer cette partie inhabitée de votre logement.

2.     Eviter les ponts thermiques

On estime que les murs représentent plus de 20% des pertes de chaleur. Il est donc essentiel de les isoler correctement.

Attention, si vous voulez isoler vos murs, il est préférable de choisir une isolation extérieure. En effet, à l’intérieur vous serez gêné par les cloisons internes, ce qui vous empêchera de poser votre isolant sur tout le périmètre de votre habitation. Il en résultera des ponts thermiques qui réduiront considérablement l’efficacité de vos travaux.

Ce problème n’existe pas avec une isolation extérieure qui vous permet de disposer d’une véritable enveloppe protectrice sur l’intégralité de vos murs.

3.     Choisir des fenêtres performantes

amélioration de l'isolation thermique des maisonsQuand il s’agit d’améliorer l’isolation des fenêtres, on pense tout de suite au double vitrage. Il est certain que si vous avez toujours d’anciennes fenêtres à vitrage simple, il faut passer au double vitrage. Cependant, tous les doubles vitrages ne se valent pas. Chez ISOFRANCE Fenêtres & Energies, nos fenêtres sont certifiées CEKAL. Elles disposent notamment d’écarteurs à bord chaud et de gaz argon, ce qui leur confère une très grande performance.

Au niveau de caractéristiques techniques, nos meilleurs modèles atteignent :

  • Coefficient de performance d’isolation du double vitrage (Ug) : jusqu’à 1,0 W/m².K
  • Coefficient global de performance d’isolation de la fenêtre (Uw) : jusqu’à 1,2 W/m².K

De plus, il ne faut pas sous-estimer l’importance des châssis. Des montants en bois seront par exemple plus efficaces pour l’isolation thermique que ceux en aluminium. Il en est de même pour l’isolation phonique. Par exemple, nos fenêtres en bois ont un coefficient de performance acoustique (Rw) compris entre 35 dB et 44 dB selon le vitrage.

Cliquer ici pour plus d’informations sur notre gamme de fenêtres

 4.     Optimiser toutes les menuiseries extérieures

Bien que les fenêtres représentent une part importante de l’isolation d’une maison, il ne faut pas oublier les autres menuiseries…

La porte d’entrée est par exemple un élément à choisir avec soin. De même, la porte de garage est souvent une source conséquente de déperdition de chaleur car négligée. Il est dommage de se préoccuper des différents éléments extérieurs de votre maison si le froid rentre facilement dans votre garage qui est mitoyen.

Enfin, il est important de rappeler que les volets ne sont pas seulement des éléments qui vous protègent de l’extérieur et des rayons du soleil l’été. Ils sont également un complément d’isolation pour vos fenêtres.

5.     Avoir un comportement écoresponsable

L’isolation n’est pas uniquement l’affaire du bâti et des solutions techniques… Il faut également avoir en tête que l’isolation est une lutte quotidienne contre les petites pertes de chaleur.

Par exemple si vous constatez un jour au niveau de votre porte d’entrée, pensez à poser un bas de porte ou un boudin isolant pour éviter l’infiltration d’air extérieur. Si vous voulez aérer votre maison, attendez le moment de la journée  le plus chaud pour minimiser la perte de chaleur. Soyez vigilant à ne pas laisser vos fenêtres entre-ouvertes…

Tous ces petits gestes simples auront un impact non négligeable sur votre facture de chauffage.

6.     Sélectionner les meilleurs matériaux

Quand il s’agit de choisir entre plusieurs matériaux pour améliorer l’isolation de votre logement, il ne faut pas se fier aux slogans publicitaires mais aux spécifications techniques.

Voici les trois principaux indicateurs à connaître :

refaire isolation maison ancienne

     i.     La résistance thermique R

La résistance thermique est une unité donnée en m².K/W qui représente capacité d’un matériau à s’opposer à un flux de chaleur.

Il faut que cette valeur R soit la plus grande possible.

     ii.     La conductivité thermique λ

Ce coefficient λ mesure la capacité d’un matériau à conduire la chaleur.

Il faut que cette valeur λ soit la plus petite possible.

     iii.     Le coefficient U

De plus en plus donné par les fabricants, le coefficient U est l’inverse de la résistance thermique R. Il donne une indication de la facilité avec laquelle un matériau va laisser passer la chaleur vers l’extérieur.

Ainsi, il faut que le coefficient U soit le plus petit possible.

Attention : Ces coefficients sont souvent donnés pour une certaine épaisseur de matériau isolant, il faut en tenir compte et respecter cette valeur lors de la pose.

7.     Se faire accompagner par des professionnels

Avec la prise de conscience écologique de ces dernières années et le besoin de réduire sa facture énergétiques, les nouveaux matériaux et les solutions d’isolation se sont multipliés.

Il peut être difficile de s’y retrouver parmi tout ce choix, c’est pourquoi nous vous recommandons de vous faire accompagner par des professionnels. Chez ISOFRANCE Fenêtres & Energies nous avons à cœur d’aider nos clients en leur proposant des produits de qualité et spécifiquement adaptés à leurs besoins.

Vous pouvez nous contacter par téléphone ou bien passer en boutique pour discuter de vos projets avec nos conseillers.