Poêle à granulés : Comment bien choisir son poêle à pellets ?

poele a granuleAvec la hausse du prix du gaz et de l’électricité, les poêles à bois rencontrent un succès grandissant. On estime qu’ils équipent aujourd’hui plus de 8 millions de foyers. Les fabricants ont nettement amélioré la performance de ces appareils, fini les vieux poêles énergivores de nos grands parents ! Cependant, avec l’apparition de nouveaux modèles et d’innovations diverses, il n’est pas évident de faire le bon choix. Voici quelques conseils qui vous aideront dans votre sélection.

 

Poêle à granulés ou poêle à bûches ?

Le poêle à bûche est considéré comme un chauffage d’appoint car il faut l’alimenter régulièrement, toutes les 2 heures en moyenne. Certains modèles dits à inertie ou à accumulation peuvent restituer la chaleur sur une durée un peu plus longue.

Si vous cherchez une source de chauffage principal ayant des performances dignes d’une chaudière ou d’un chauffage central, misez sur des poêles à granulés. Un poêle à granulés est équipé d’une réserve vous permettant d’avoir plusieurs jours d’autonomie. Généralement entre deux et quatre jours selon la contenance de la réserve et la température souhaitée.

Certains poêles à granulés ont l’avantage d’être programmables, avec des plages horaires de fonctionnement sur une semaine. Cela est appréciable pour ceux qui n’ont pas la possibilité de rester chez eux pour remettre des bûches…

 

Poêle à convection naturelle ou poêle canalisable à soufflerie ?

Dans le cas d’un poêle à convection naturelle, la chaleur va se diffuser petit à petit au sein de l’habitat. Ce phénomène est relativement lent et surtout il peut y avoir une disparité de température entre les différentes pièces de la maison.

Pour éviter ce problème de concentration de la chaleur dans un même endroit, on peut avoir recours à un poêle canalisable, aussi appelé poêle gainable. Ce type d’appareil est relié à des conduites dont le rôle est de répartir la chaleur générée dans les différentes pièces de la maison. Cette solution est particulièrement recommandée pour les grandes surfaces ainsi que les logements très cloisonnés.

Les poêles canalisables disposent souvent d’un système de soufflerie avec des ventilateurs au sein des tubages pour faciliter la diffusion thermique. Ce système peut, dans de rares cas, générer un désagrément acoustique. Pour pallier à ce problème, il est généralement possible de contrôler indépendamment chacun des ventilateurs, jusqu’à leur arrêt complet.

poele a bois

Poêle à granulés : Quelle puissance choisir ?

La puissance d’un poêle à bois correspond à la capacité de l’appareil à chauffer son environnement. Ainsi, les deux critères à prendre en compte pour évaluer la puissance nécessaire sont la surface de l’habitation et la qualité de son isolation. En moyenne, il faut compter :

  • 1 kW pour 10m² (maison ancienne ou mal isolée)
  • 1 kW pour 25m² (pour une maison basse consommation ou bien isolée)

Contrairement aux poêles à bûches dont les rendements sont compris entre 70 et 80%, les poêles à granulés sont plus performants, avec des rendements entre 85 et 95%. Le poêle à granulés est donc plus économique à l’utilisation car il consommera moins de combustible pour la même production de chaleur.

 

poele a pellet

Achat et installation d’un poêle à granulés

Pour l’installation, il est simplement nécessaire d’avoir un conduit de fumée ainsi qu’une arrivée d’air pour le renouvellement de l’oxygène. L’idéal est de placer cette dernière à proximité du poêle pour réchauffer rapidement cet air arrivant de l’extérieur.

Enfin, si vous souhaitez acheter un poêle à granulés, sachez qu’il existe un crédit d’impôt. Depuis le 1er septembre 2014, vous pouvez bénéficier de 30 % crédit d’impôt sur le prix d’achat. Pour être éligible, vous devez respecter certaines conditions :

  • Rendement élevé (poêle récent)
  • Installation par un professionnel qualifié RGE
  • Utilisation dans votre résidence principale

Si vous souhaitez en savoir plus et découvrir nos différents modèles, cliquer ici : Poêle à granulés.